Comité d'Hygiène, de Sécurité

et des Conditions de Travail

risques psychosociaux tag

Déclaration FSU et PV du CHSCTD77 du 25 septembre 2017

25/09/2017 par CHSCTD Seine-et-Marne

Ci-dessous, la déclaration liminaire de la FSU et en pièce-jointe le PV de la séance du CHSCT du 25 septembre 2017.

 

CHSCT 25 septembre 2017

Déclaration FSU

 

 

Madame la présidente du CHSCT, mesdames et messieurs ,

 

 

En ces temps de grande incertitude concernant l'avenir des CHSCT, alors qu'il reste tant à faire pour améliorer la sécurité et les conditions de travail dans la Fonction Publique, en terme de recrutements de personnels : médecins de prévention, assistants de prévention, infirmières, ergonomes, de mise en place de registres, et de diffusion de bonnes pratiques partagées par les employeurs et les collectivités territoriales ; Nous voulons souligner l'importance de cette instance qui a pour finalités la réductions des accidents, des congés maladie, des conflits, de tout ce qui nuit à la qualité du travail. Dans le même temps, nous dénonçons le rétablissement de la journée de carence particulièrement injuste lorsque l'on sait que des écoles ont été l'an dernier envahies de puces, lorsque l'on sait que des lycées ont eu le plus grand mal à éradiquer des épidémies de gale … par exemple. Fonctionnaires, fiers de l'être, nous avions coutume d'accepter ces désagréments bon an mal an, comme autant de vicissitudes inéluctables liées au fait d'être au service du public et de l'intérêt général. Cependant, l'état ferait bien de prendre garde à ce que les plus cyniques d'entre nous, n'en viennent à communiquer dans les médias sur l'état d'insalubrité des équipements scolaires, quand d'autres extrémistes pourraient déposer plainte.

 

Ceci étant, nous ne nous décourageons pas ! C'est pourquoi, nous continuerons sans relâche de proposer des mesures destinées à progresser dans le domaine de la sécurité et la santé au travail. Nous faisons le vœu aujourd'hui de pouvoir travailler plus efficacement notamment entre les instances et dans une plus grande transparence en cette nouvelle année scolaire :
de mieux traiter les saisines, diligenter rapidement les enquêtes nécessaires et faire respecter la réglementation en protégeant nos collègues qui dans les établissements, les écoles et les services donnent l'alerte en usant de leurs droits.

 

De la même façon, nous demandons que les inquiétudes des collègues formulées dans les avis que nous rendons, soient réellement pris en considération. Par exemple lors de la visite du collège de Lizy sur Ourcq, les enseignants nous avaient fait part de leur sentiment d'abandon par l'administration, sentiment que nous avions retranscrit dans le rapport de visite adopté l'année scolaire dernière. Or, le chef d'établissement a été muté en cours d'année tandis que le principal adjoint partait lui en juillet dernier. Quel gâchis au regard de l'histoire dynamique de cet établissement isolé dans un îlot de pauvreté oublié par les décideurs.